Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

INSEE/Statistique Publique, L’Agriculture, nouveaux défis

Édition 2007, publié à Paris en janvier 2007, 307 pages.
Jean-Noël CONSALES
p. 108
Bibliographical reference

INSEE/Statistique Publique, L’Agriculture, nouveaux défis, INSEE Références, Édition 2007, publié à Paris en janvier 2007, 307 pages.

Full text

1Fondé sur une solide approche statistique, cet ouvrage collectif, au titre évocateur, dépasse le simple cadre de l’état des lieux pour mettre en exergue les « nouveaux défis » de l’agriculture à différentes échelles (mondiale, européenne, française). D’ordres politiques, économiques, commerciaux, sociaux et environnementaux, ceux-ci constituent le véritable fil conducteur des différentes contributions, dont les auteurs appartiennent, pour la plupart, au Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, à l’INSEE ou encore à l’INRA. Dès la note introductive de Bernard Legris (intitulée « vue d’ensemble »), le propos s’attache à analyser l’émergence de ces nouveaux enjeux au regard de l’évolution agricole des soixante dernières années. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’agriculture a connu, dans les pays industrialisés, des changements radicaux et rapides, se traduisant avant toute autre chose par d’énormes gains de productivité. Ainsi, en Europe, les objectifs « d’autosuffisance alimentaire des nations membres », fixés lors de l’élaboration de la PAC en 1962, ont été largement dépassés. De fait, l’agriculture de l’Union européenne figure aujourd’hui parmi les plus puissantes au Monde. Mais, derrière l’apparente clarté de ce constat général, se cachent des réalités nationales fort disparates, notamment en termes de taille moyenne, de spécialisation et de performance économique des exploitations (V. Chatellier, N. Delame, p. 79). Dans ce contexte, l’élargissement de l’Union européenne à 27 États membres, constitue un défi politique et économique majeur. Il s’agit, en effet, d’ouvrir à l’Est « le modèle agricole européen fondé sur le principe d’unicité des marchés et sur la solidarité des financements » (B. Legris, p. 10), tout en respectant les accords de libéralisation des échanges agricoles établis depuis l’Uruguay Round, en 1994 (A. Pontvianne, p. 107/ J.-C. Bureau, Y Decreux, A. Gohin, p. 143). Il convient, surtout, de conjuguer ces objectifs liés à la mondialisation avec les impératifs du développement durable. Occupant près de 60%  du territoire européen, l’agriculture doit dorénavant limiter son impact sur l’environnement (M. Tauber, p. 193) et abandonner des pratiques héritées d’une époque où la recherche constante de gains de productivité justifiait l’altération des milieux. Pour accompagner ces mutations, il faut alors s’appuyer sur les nouvelles attentes sociales exprimées à l’égard de l’activité agricole. Garantie de la qualité des marchandises, valorisation des goûts, prise en compte des terroirs et des savoir-faire traditionnels, entretien des paysages, de l’environnement et de la biodiversité, structuration de l’espace, telles sont notamment les missions territoriales désormais confiées à l’agriculture. Mais, l’affirmation de cette multifonctionnalité ne peut se faire sans l’évolution du statut d’agriculteur et, surtout, sans la revalorisation d’une profession marquée par des niveaux de vie inférieurs à celui de l’ensemble de la population (O. Guillemin, B. Legris, p. 245). Fort d’une approche statistique éloquente et riche d’un important travail d’illustration graphique, cet ouvrage donne donc une vision exhaustive des nouveaux défis de l’agriculture. Il constitue, à ce titre, une entrée idéale pour comprendre une réalité territoriale complexe.

Top of page

References

Electronic reference

Jean-Noël CONSALES, « INSEE/Statistique Publique, L’Agriculture, nouveaux défis », Méditerranée [Online], 109 | 2007, Online since 01 July 2007, connection on 20 October 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/131

Top of page

About the author

Jean-Noël CONSALES

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page