Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

G. Barruol (ss dir.), Le mont Ventoux, encyclopédie d’une montagne provençale

Alpes de Lumière, 2007, 348 p.
Michèle Joannon
p. 109
Bibliographical reference

G. Barruol (ss dir), Le mont Ventoux, encyclopédie d’une montagne provençale, Alpes de Lumière, 2007, 348 p

Index terms

Geographical index :

France, Provence, Ventoux (Mont)
Top of page

Full text

1L’ouvrage, un numéro double (n° 155-156) de la revue Les Alpes de Lumière, publié en juillet 2007, reprend la formule utilisée en 2004 pour le numéro 145-146 de la même revue et consacré à la montagne de Lure, c’est-à-dire à l’extrémité orientale de cette grande unité structurale et paysagère qu’est l’ensemble Ventoux-Lure. Après une belle introduction, l’ouvrage obéit au même souci de précision et d’exhaustivité que le volume sur Lure : il rassemble une cinquantaine de spécialistes, qui sur une trame très précise et dense offrent nombre de synthèses commodes et fouillées : par exemple sur l’histoire de l’occupation humaine de la montagne, des premiers abris préhistoriques au peuplement de l’époque gauloise et aux premiers oppida ; des implantations médiévales des grandes abbayes aux mutations rapides du XXe siècle. Également très précise et claire est l’information donnée sur l’économie agricole et rurale actuelle. Particulièrement intéressantes aussi les pages consacrées au rôle de frontière de cette montagne barrière : frontière entre les peuplades pré-romaines, frontière linguistique entre parlers occitans etc.

2Le texte principal s’accommode bien de petits paragraphes sur les marges concernant des éléments de détail spécifiques du thème traité. La mise en page très soignée et une iconographie très variée rendent l’ouvrage agréable à consulter. Une mention spéciale doit être faite pour le choix des photos, des grands formats en particulier, qui rendent sensibles la séduction et la magie de ce géant provençal qui culmine à 1910 mètres. La façon dont il s’enlève au dessus des plaines du Comtat et de la vallée de l’Ouvèze, la perfection de la superbe forme en faucille que dessine le raccordement du versant sud au plateau de Sault, sa position stratégique au Nord du Comtat Venaissin, tout concourt à lui donner une place de premier plan et à faire du Ventoux une montagne hautement signifiante.

3Certes les points d’accroche ne manquaient pas pour les auteurs et la part est faite belle à tous ceux, ou celles, qui ont participé à « l’invention » de cette montagne élevée au rang de mythe : les découvreurs, les scientifiques, les artistes, les sportifs, les poètes etc. C’est en effet un des points forts également de cet ouvrage que la part donnée aux personnages emblématiques de la montagne ; l’ouvrage ouvre et se clôt pratiquement avec Pétrarque, à tout seigneur tout honneur, mais nul n’est oublié de la bonne aubergiste du chalet Reynard, aux héros du Tour de France cycliste, du chevalier de Lamanon (naturaliste en 1783, au botaniste Jean-Henri Fabre venu en voisin depuis Sérignan-du-Comtat.

4Les seules réserves que l’on puisse évoquer concerne quelques thèmes, comme celui du couvert forestier et de son évolution dans le temps, un émiettement des informations un peu gênantes malgré les rappels judicieux. Mais pouvait-il en être autrement avec le choix de deux grands chapitres 2 et 3 (intitulés : « les ressources hier et aujourd’hui » et « histoire : économie, société, civilisation ») dont les contenus pouvaient difficilement être étanches ? Quelques redites étaient difficilement évitables, étant donné le souci d’exhaustivité lié au parti pris encyclopédique et au très grand nombre (trop grand ?) d’intervenants. On regrette néanmoins quelques oublis (carrières de sable de la SIFRACO). Les amateurs de cartes précises se sentiront peut-être un peu frustrés et d’autres regretteront sans doute que la grande montagne n’ait pas été toujours plus précisément replacée dans son contexte régional ou local.

5 Le repérage à l’intérieur de cet ouvrage très précis est facile en raison d’un plan commode et d’une table des matières très soignée. Au total une mine d’informations de grande qualité, rassemblées par des spécialistes de haut niveau, l’indispensable et fort agréable ouvrage de référence pour tous les curieux, amoureux, familiers ou non de cette montagne qui a su si bien alimenter les vieilles légendes ou croyances, celle du dieu Vintur des inscriptions gallo- romaines par exemple, mais aussi les mythologies en action dans les épreuves sportives de notre temps.

Top of page

References

Electronic reference

Michèle Joannon, « G. Barruol (ss dir.), Le mont Ventoux, encyclopédie d’une montagne provençale », Méditerranée [Online], 109 | 2007, Online since 01 July 2007, connection on 24 June 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/133

Top of page

About the author

Michèle Joannon

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page