Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

U.S. Army Corps of Engineers, Coastal Engineering Manual (CEM), Engineer Manual 1110-2-1100

U.S. Army Corps of Engineers, Washington, D.C. (6 volumes).
François Sabatier
p. 146
Bibliographical reference

U.S. Army Corps of Engineers, (2002), Coastal Engineering Manual (CEM), Engineer Manual 1110-2-1100, U.S. Army Corps of Engineers, Washington, D.C. (6 volumes).

Full text

1Comme son nom l’indique, le Coastal Engineering Manuel (CEM), proposé par l’U.S. Army corps of Engineers (USACE) est un manuel d’ingénierie côtière. Le CEM, qui comporte 6 volumes et totalise presque 3000 pages, est diffusé par VeriTech Cie (http://www.veritechinc.net/​main.php) au format pdf (environ 350 Mo) ou papier.

2L’objectif du CEM est de proposer, dans un unique et accessible document, les méthodes et procédures de planification, de gestion, de construction et d’entretien des projets d’ingénierie côtière (lutte contre l’érosion littorale et les inondations marines et projets de navigation). Plusieurs parties intéressent directement les géomorphologues du littoral. La partie I (Introduction) introduit le manuel en rappelant les objectifs, proposant un historique de l’ingénierie côtière et en annonçant le plan. La partie II (Coastal Hydrodynamics) présente les principes fondamentaux de la formation et de la propagation des vagues depuis le large vers la côte. La partie III (Coastal Sediment Processes) introduit des chapitres sur les propriétés physiques des sédiments, les processus longshore, cross-shore, le transport éolien, le transport avant la zone du déferlement et celui pour les sédiments cohésifs. La partie IV (Coastal Geology) décrit la géomorphologie des côtes, leur classification et la morphodynamique des plages. Les parties V et VI (Coastal Project Planning and Design et Design of Coastal Project Elements) abordent les méthodes de gestion de projets d’ingénieries ainsi que le calibrage des équipements côtiers. L’appendice A propose un index terminologique.

3Le CEM est construit de manière très didactique puisque les nombreuses équations proposées sont reprises dans des exemples précis qui permettent de vérifier si les calculs que réalise le lecteur sont justes. Cet effort est particulièrement appréciable car trop peu de manuels offrent cette possibilité. La synthèse scientifique que réalise le CEM est très bonne, sans être excellente, car les équations proposées reposent essentiellement sur des concepts bien connus et bien établis sans s’engager sur des travaux récents et novateurs. On reconnaît bien ici la logique des ingénieurs qui consiste à utiliser des méthodes éprouvées. On reprochera la qualité médiocre des illustrations, une tendance à l’auto-citation des travaux des membres de l’USACE ainsi qu’une « ignorance » des publications scientifiques qui critiquent les méthodes proposées par le CEM. Malgré ces reproches, le CEM est indéniablement un manuel de qualité qui fera référence durant plusieurs années en ingénierie côtière mais aussi pour la quantification et la modélisation des processus physiques. Un étudiant de master formé selon une approche naturaliste qui possèderait aussi tous les concepts formulés dans le CEM serait particulièrement bien armé pour travailler en bureau d’étude ou débuter une thèse.

Top of page

References

Electronic reference

François Sabatier, « U.S. Army Corps of Engineers, Coastal Engineering Manual (CEM), Engineer Manual 1110-2-1100 », Méditerranée [Online], 108 | 2007, Online since 01 January 2007, connection on 19 November 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/201

Top of page

About the author

François Sabatier

Université de Provence - CEREGE Europôle de L’Arbois – BP 80 - F 13545 Aix-en-Provence cedex 04 - sabatier@cerege.frfr

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page