Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

Scapini Felicita, Ciampi Gabriele (eds), (2010), Coastal Water Bodies, Nature and Culture Conflicts in the Mediterranean

1st Edition, XVI, Springer, New-York, 167 p.
René G. Maury
p. 141
Bibliographical reference

Scapini Felicita, Ciampi Gabriele (eds), (2010), Coastal Water Bodies, Nature and Culture Conflicts in the Mediterranean, 1st Edition, XVI, Springer, New-York, 167 p.

Full text

1De ce petit ouvrage collectif, on soulignera sa facture soignée mais surtout l’intérêt des sept articles présentés, infime partie du travail de recherche pluri-décennal sur les écosystèmes côtiers, développé dans plusieurs programmes de recherches interdisciplinaires européens qui portent les noms acronymes MECO (Bases pour un aménagement intégré durable d’écosystèmes côtiers méditerranéens sensibles), MEDCORE (Comparative and integrated approach to the ecology of Mediterrenenan coastal zones for sustainable management), et le dernier WADI Project (Sustainable management of Mediterranean coastal fresh and transitional water bodies). Ces programmes ont été promus et animés par Felicita Scapini, professeur de zoologie de l’université de Florence, qui a dynamisé un vaste réseau interdisciplinaire allant des sciences naturelles et biologiques aux sciences humaines telle la géographie (A. Oueslati, Tunis; M. A. Hassaan, Le Caire; G. Ciampi, Florence et R.G. Maury, Naples; etc.), pour analyser les complexes (dés)équilibres littoraux ou les dynamiques dans des conflits locaux. Les travaux de recherche, articulés sur une dizaine de groupes et une centaine de chercheurs de sept pays méditerranéens (Italie, Espagne, Portugal, Malte, Maroc, Tunisie, Égypte), ont favorisé l’étude de terrain croisée et le rapport avec les acteurs locaux, comme le prévoyaient les règles du financement européen, d’où une sélection de sites sensibles représentatifs des déséquilibres socio-écologiques sur le pourtour méditerranéen.

2Introduits par la coordinatrice qui résume les objectifs et les résultats de cette vaste recherche internationale, les articles abordent trois cas, parmi la dizaine étudiée: la dégradation du milieu et les pressions spéculatives autour du parc naturel El Hondo près d’Elche, Espagne (C. Martín-Cantarino, université d’Alicante), la dégradation écologique des zones humides du lac Maryut en Egypte, bouleversant une communauté de pêcheurs (M. A. Abdrabo, M. A. Hassaan), les transformations des Maremmes à Grossetto, touchées par une salinisation croissante des sols bonifiés au siècle précédent (C. Zanchi, S. Cecchi), où les dernières zones humides sont à surveiller (I. Colombani, L. Chelazzi) et plus particulièrement celles du delta du fleuve Ombrone (Gabriele Ciampi).

3On trouvera aussi dans cet ouvrage des considérations plus générales sur la portée de la recherche WADI, sur l’esprit collectif, la réflexion croisée qu’a  impulsée Felicita Scapini dans un rare esprit interdisciplinaire ainsi que la vérification sur d’autres terrains de la dégradation des sols et des milieux humides, des modifications profondes, sinon irréversibles, d’écosystèmes côtiers soumis à une urbanisation dévastatrice et une pollution croissante. Un exemple de la vision multipolaire est l’article de Lucia Fanini (université de Florence) qui analyse la dimension du genre dans quelques uns des sites étudiés (Ombrone en Italie centrale, Oued Laou au Maroc, bassin inférieur de la Medjerda en Tunisie) ou encore les considérations de l’écologue alicantin Carles Martín-Cantarino, impliqué dans la sauvegarde du riche patrimoine hydraulique levantin, à partir de deux cas de déséquilibre écologique (le canard d’eau Malvasia et la plante halophile Limonium) entre milieux naturels, exigences de l’irrigation agricole, pression de l’activité touristique spéculative et changements climatiques vivement ressentis en Espagne.

4Exemple de tentative de liens constructifs entre science et sociétés locales, on souhaite que ce vaste travail puisse servir de modèle de méthodologie de recherche croisée entre diverses institutions et disciplines et d’outil d’aide à la décision à propos des conflits socio-économiques et du développement durable.

Top of page

References

Electronic reference

René G. Maury, « Scapini Felicita, Ciampi Gabriele (eds), (2010), Coastal Water Bodies, Nature and Culture Conflicts in the Mediterranean », Méditerranée [Online], 115 | 2010, Online since 31 December 2010, connection on 30 April 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/5300

Top of page

About the author

René G. Maury

Université l’Orientale, Naples

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page