Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

Deboudt Ph. (éd.), (2010), Inégalités écologiques, territoires littoraux et développement durable

Presses Universitaires du Septentrion, Villeneuve-d'Ascq, collection Environnement et société, 407 p.
Jacques Daligaux
p. 142
Bibliographical reference

Deboudt Ph. (éd.), (2010), Inégalités écologiques, territoires littoraux et développement durable, Presses Universitaires du Septentrion, Villeneuve-d'Ascq, collection Environnement et société, 407 p.

Full text

1Cet ouvrage est le résultat d’un projet de recherches s’inscrivant dans le programme Politiques territoriales et développement durable, cofinancé par les ministères en charge de l’Équipement et de l’Environnement. Le positionnement des auteurs est ambitieux et novateur. Il s’agit de cerner et d’illustrer la notion d’inégalité écologique, appliquée aux territoires littoraux. Peu connue, rarement partagée, elle s’avère pourtant essentielle en matière d’organisation socio-spatiale des territoires, de légitimation des politiques d’aménagement, d’acceptation sociale des politiques environnementales, et de construction du corpus juridique. C’est pourquoi − et c’est là un des apports fondamentaux de l’ouvrage − cette notion est éclairée par plusieurs champs disciplinaires (droit, écologie, sociologie, économie et géographie), avec un croisement enrichissant entre approches théoriques, analyses empiriques et études de terrains. Si la démarche reste exploratoire, elle veut participer à la construction opérationnelle des politiques publiques en général, et de la Gestion Intégrée des Zones Côtières en particulier.

2L’organisation de l’ouvrage est soignée et rigoureuse. Nous avons apprécié notamment la présence systématique d’introductions et de conclusions de parties mais aussi de chapitres. Entre propos liminaires, démonstration et synthèse, le lecteur garde le fil de la réflexion et ne perd pas de vue la problématique initiale. Les études de terrains sont bien illustrées, tandis que les parties plus théoriques « gardent les pieds sur terre » grâce aux témoignages des acteurs public ou des usagers des espaces littoraux.

3La première partie consiste en une approche disciplinaire des notions de territoire littoral, d’écologie et d’inégalité écologique. On en retient tout d’abord la divergence de points de vue et d’acceptions, dont on mesure à quel point elle pénalise une approche opérationnelle globale et accentue les tensions sociales. On en retient aussi que seul le Droit, par nécessité, a tenté de délimiter et de définir le territoire littoral et ses composantes. Les autres approches disciplinaires sont beaucoup plus exigeantes intellectuellement et ne se rencontrent pas toujours les unes et les autres.

4La seconde partie est consacrée à six études de cas, qui sont autant de facettes de ces inégalités écologiques. Les approches sont variées sur plan disciplinaire, sur le plan thématique (marché foncier, occupation du sol, ségrégation socio-spatiale, fréquentation touristique), concernant les types d’espace (du parc public urbain à l’espace naturel protégé) ou les échelles géographiques (supra-communale à infra-communale). On regrettera seulement que les exemples, en raison de la composition de l’équipe de recherche, soient principalement localisés dans le Nord-Pas-de-Calais (Côte d’Opale) et les Bouches-du-Rhône (rade de Marseille).

5La troisième partie se veut plus directement opérationnelle. Elle revient sur la notion de GIZC, dont on peine toujours à cerner les contours malgré les expérimentations qui nous sont présentées ici. Nous avons particulièrement apprécié le chapitre consacré aux indicateurs écologiques, ou plus généralement aux indicateurs territoriaux. Les auteurs montrent comment ils peuvent faire le lien entre la science et la gouvernance, et ce qu’ils pourraient apporter à l’élaboration de politiques publiques territoriales, qui soient globales et interdisciplinaires.

Top of page

References

Electronic reference

Jacques Daligaux, « Deboudt Ph. (éd.), (2010), Inégalités écologiques, territoires littoraux et développement durable », Méditerranée [Online], 115 | 2010, Online since 31 December 2010, connection on 24 June 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/5315

Top of page

About the author

Jacques Daligaux

Maître de conférences, Université Aix-Marseille, UMR Telemme

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page