Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

Géohistoire de la mondialisation, Comprendre le multiculturalisme, À l’intérieur du capitalisme planétaire…

Jean-Paul Ferrier
p. 128
Bibliographical reference

Grataloux C., (2007), Géohistoire de la mondialisation Le temps long du monde, Paris: Armand Colin, 256 p.

Breton R., (2006), Horizons & Frontières de l’esprit. Comprendre le multiculturalisme, Marseille: Le mot et le reste, 344 p.

Sloterdijk P., (2006), Le palais de cristal. À l’intérieur du capitalisme planétaire, Paris: Maren Sell éditeurs, 384 p.

Full text

1Les trois livres réunis ici pourraient donner, à tout lecteur cultivé, en toute région du monde, des informations et susciter des réflexions véritablement partageables sur la mondialisation. C’est une situation neuve et rare qu’il faut saluer et dans laquelle chacun aujourd’hui pourrait s’inscrire. Car la lecture des textes proposés permet d’ouvrir, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, un espace public mondial où peuvent se reconnaître et se rapprocher les récits disjoints de nos histoires -à comprendre maintenant comme « régionales ».

2C’est une occasion exceptionnelle de réfléchir sur l’état actuel du monde qui nous est en effet offerte. La scène d’un monde progressivement connu est dressée par Christian Grataloup, qui nous raconte comment les hommes et leurs activités, les mouvements de leurs civilisations successives, finissent par se connecter et permettre progressivement à l’humanité de se reconnaître comme la somme des habitants d’un même monde. Celle d’un monde où les habitants parlent est présentée par Roland Breton, qui nous explique les articulations spatiales et thématiques de la culture humaine, à travers la fonction de la langue pour l’individu et la société. Celle d’un monde d’extrême actualité est décrite par Peter Sloterdjik, sous la figure du Palais de cristal, lieu de la première exposition universelle de 1851 à Londres, qui interroge les pratiques et les consciences des habitants les plus inclus dans la mondialisation, et nous invite à voir dans cette aventure la conséquence lointaine d’une histoire longue de la pensée issue de l’antiquité grecque.

3Ces deux géographes et ce philosophe ont effectivement réussi à inscrire la mondialisation dans le projet géographique, qui rend compte des territoires -ici le territoire-monde- comme inscrits dans l’espace et le temps, comme lieux du déploiement des hommes, de leurs langues et de leurs cultures, comme observatoires des habitants du monde saisis dans leurs vies quotidiennes. Cette entreprise ne sépare pas la configuration et les usages de la Terre des acquis successifs de la culture humaine qui fondent la modernité. C’est une fresque du monde, de la « construction » du monde très exactement, si l’on veut bien admettre la nouveauté de la conception et l’unicité de son histoire. La longue histoire des peuples et de leurs noms est réinterprétée par Roland Breton, à travers un riche vocabulaire qui lui permet d’identifier et classer les langues. La longue histoire des mots et leur extrême nouveauté sont également analysées par Christian Grataloup, comme pour le terme français de mondialisation qui date de 1964 ou celui, américain, de globalisation apparu en1960, et leur diffusion massive à partir du début des années 1980. Le terme grec de sphère permet à Peter Sloterdijk d’attribuer à l’antiquité hellénique l’origine des conceptions géographiques qui dynamiseront et inspireront continuellement les cultures européennes. Une fresque du monde, où C. Grataloup comme P. Sloterdijk reconnaîtront également le rôle fondateur des voyages de Christophe Colomb.

4L’advenue d’une nouvelle époque – la troisième Modernité – identifiée dans son originalité et dans les linéaments de son avènement, nous invite, devant ses inquiétantes perspectives, à promouvoir un monde plus équitable et durable.

Top of page

References

Electronic reference

Jean-Paul Ferrier, « Géohistoire de la mondialisation, Comprendre le multiculturalisme, À l’intérieur du capitalisme planétaire… », Méditerranée [Online], 110 | 2008, Online since 01 January 2008, connection on 25 June 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/567

Top of page

About the author

Jean-Paul Ferrier

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page