Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

Mélanges d’histoire et d’archéologie de Lattes, « Port Ariane, construction deltaïque et utilisation d’une zone humide lors des six derniers millénaires

Lattara, 20, (2007), Mélanges d’histoire et d’archéologie de Lattes, « Port Ariane, construction deltaïque et utilisation d’une zone humide lors des six derniers millénaires », 634 p., ISSN 0996‑6900‑20
Christophe Morhange
p. 145
Bibliographical reference

Lattara, 20, (2007), Mélanges d’histoire et d’archéologie de Lattes, « Port Ariane, construction deltaïque et utilisation d’une zone humide lors des six derniers millénaires », 634 p., ISSN 0996‑6900‑20

Full text

1La série LATTARA vient de publier, sous la direction d’Isabelle Daveau, un gros volume sur les résultats pluri‑disciplinaires des fouilles préventives de Port Ariane, à Lattes (Hérault). Cette publication très complète est l’aboutissement d’une démarche d’archéologie préventive exemplaire dix ans après la découverte de nombreux vestiges et d’une riche série sédimentaire. Cet ouvrage se scinde en deux parties. La première section traite de l’évolution du paysage lattois en présentant la stratigraphie et les différentes contributions des paléoenvironnementalistes selon un plan analytique (géomorphologie, sédimentologie, micromorphologie, malacologie, phytolithes, anthracologie, carpologie, entomologie, archéozoologie, etc.). L’un des points forts du site de Port Ariane réside en effet dans l’étude de la séquence sédimentaire qui se développe sur près de cinq mètres d’épaisseur depuis le Néolithique moyen. Des moyens inhabituels pour des fouilles de sauvetage ont été investis dans les études naturalistes. On notera une intéressante contribution de Christophe Jorda qui tente de croiser les différentes approches afin de démontrer les impacts des populations dans la transformation des paysages en masquant de plus en plus le rôle du climat. La deuxième partie traite des différentes phases d’occupation depuis le Néolithique moyen. On notera l’importance de la viticulture dès le iie siècle après J.‑C. avec la découverte de plus de deux hectares de vignes qui traduisent une dévolution du raisin à des fins vinicoles en contexte alluvial. Une conclusion de 30 pages tente de synthétiser les données dans un texte subtil et nuancé, mais dont le plan reprend trop le découpage du volume (la morphogenèse puis les traces d’anthropisation). L’importance de la masse de données primaires recueillies sur la fouille (35 auteurs et 40 contributions) et la diversité des approches mises en œuvre permettent de livrer une image précise de cette zone humide sur la longue durée et d’envisager plus finement les relations société‑environnement (chapitre ou deuxième ouvrage qui restent partiellement à écrire ?). Cette importante publication devrait servir de base de réflexion aux futures opérations archéologiques afin de promouvoir une approche intégrée des environnements anthropisés.

Top of page

References

Electronic reference

Christophe Morhange, « Mélanges d’histoire et d’archéologie de Lattes, « Port Ariane, construction deltaïque et utilisation d’une zone humide lors des six derniers millénaires », Méditerranée [Online], 117 | 2011, Online since 31 December 2011, connection on 28 April 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/6081

Top of page

About the author

Christophe Morhange

UMR 6635 CEREGE, université d’Aix‑Marseille

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page