Skip to navigation – Site map

Dynamique et gestion des cours d’eau méditerranéens et de leurs marges

Mediterranean rivers and their margins : processes and management
Simon Dufour and Mireille Provansal
p. 3

Full text

1Les cours d’eau méditerranéens et leurs marges sont le lieu de processus hydrosédimentaires, de fonctionnements écologiques et de pratiques de gestion spécifiques. Ils permettent d’aborder de façon originale les relations Nature/Société, car ils se situent dans un espace affecté par des enjeux contradictoires. La pression démographique, amplifiée éventuellement par les choix de développement touristiques ou agricoles, suscite une forte demande en eau, qui se heurte à de graves problèmes de pénurie, en particulier sur la rive sud de la Méditerranée. Les aménagements fluviaux, qui ont caractérisé les décennies d’après guerre, ont entrainé des conséquences morphologiques, sédimentaires et écologiques considérables ; les limites d’une maîtrise complète des milieux naturels et la nécessité de changer de paradigmes pour penser les relations entre les milieux naturels et les sociétés suscitent de nouvelles réflexions. Enfin, la question des crues se pose de façon récurrente, soit en termes de risques dans les lits majeurs, où le développement urbain s’est souvent effectué, soit en terme de renouvellement du patrimoine biologique. De fait, les cours d’eau méditerranéens sont devenus l’objet d’enjeux écologiques, économiques et sociaux forts, relevant de questions scientifiques et opérationnelles importantes.

2Dans ce numéro sont rassemblés des articles étudiant la structure, le fonctionnement et l’évolution des systèmes fluviaux méditerranéens. La variété des contextes géographiques et sociaux est illustrée par la diversité des contributions. Le croisement d’approches disciplinaires et de problématiques différentes, dans le cadre d’échelles spatiales et temporelles variables, permet de dresser un tableau, certes très incomplet, mais significatif de la richesse des recherches actuelles dans ce domaine.

3Les articles rassemblés ici développent des approches thématiques et disciplinaires différentes : géomorphologiques et physiques (Rollet et al. ; Raccasi et al.), biologiques (Gonzalez, El Imrani et al. ; Benchalel), paysagères (Jaziri) et opérationnelles (Chapuis et al. ; Provansal et al. ; Bennabi et al.).

4Ils analysent des réponses des systèmes fluviaux aux perturbations anthropiques à différentes échelles de temps : impacts immédiats et différés de la catastrophe instantanée de Malpasset (Rollet et al.), effets des crues sur le transfert de la charge de fond d’un organisme fluvial aménagé (Raccasi et al. ; Chapuis et al.) ou sur les communautés benthiques d’un oued marocain (El Imrani), évolutions séculaires de systèmes profondément perturbés par les aménagements (Gonzales, Provansal et al., Jaziri). Ces réflexions peuvent déboucher sur des propositions de ré-aménagement (Gonzales, Provansal et al.) .

5Le fonctionnement des hydrosystèmes méditerranéens est étudié à différentes échelles spatiales : cours d’eau de rang modeste, Reyran (Rollet et al.) et oueds algériens (Benchalel) ou marocains (El Imrani), grands organismes comme la Durance et le Var (Chapuis et al.), l’Èbre (Gonzales) ou le Rhône (Provansal et al., Raccasi et al.).

6D’un point de vue géographique, les deux rives de la Méditerranée sont représentées avec des contributions portant sur la France, l’Espagne, le Maroc, la Tunisie et l’Algérie. Les problématiques sont différentes, puisque la pénurie et les transferts d’eau sont plus importants au sud (Bennabi et al.), mais les impacts observés sont souvent les mêmes car les contraintes climatique, biologique et hydrologique méditerranéennes sont comparables.

7Toutes ces contributions soulignent la fragilité des hydrosystèmes méditerranéens, les problèmes générés pour le maintien de la ressource en eau et les limites des aménagements actuels. Mais elles montrent aussi d’une part, les progrès réalisés au cours des deux dernières décennies dans leur étude et, d’autre part, les axes de développement potentiel, comme la nécessité de créer des référentiels et des indicateurs propres aux milieux méditerranéens et l’importance de la systématisation et de la gestion des bases de données environnementales. Enfin, elles mettent également en évidence, pour chaque discipline, le besoin de connaissances fondamentales dans une large de gamme de contextes géographiques au sein du domaine méditerranéen.

Top of page

References

Electronic reference

Simon Dufour and Mireille Provansal, « Dynamique et gestion des cours d’eau méditerranéens et de leurs marges  », Méditerranée [Online], 118 | 2012, Online since , connection on 23 March 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/6159

Top of page

About the authors

Simon Dufour

LETG – Rennes COSTEL, UMR 6554 CNRS, Université Rennes 2, Rennes, simon.dufour@uhb.fr

By this author

Mireille Provansal

Université d’Aix-Marseille CEREGE – CNRS – UMR 7330, provansal@cerege.fr

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page