Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

Sources et sites des eaux karstiques

Jean Nicod, (2012), Méditerranée, hors‑série, Presses Universitaires de Provence (PUP), 278 p., ISBN : 978-2-85399-810-9
Christophe Morhange
p. 103
Bibliographical reference

Jean Nicod, (2012), Sources et sites des eaux karstiques, Méditerranée, hors‑série, Presses Universitaires de Provence (PUP), 278 p., ISBN : 978-2-85399-810-9

Full text

1L’éminent karstologue Jean Nicod vient de publier un livre tout à fait remarquable qui porte sur les sources et sites des eaux karstiques. Ce recueil est le fruit de nombreuses années d’étude et de multiples enquêtes sur la géographie physique et humaine des sources karstiques en Méditerranée et en Europe centrale. Jean Nicod a une connaissance approfondie du terrain, particulièrement en France, en Espagne, en Italie, au Maroc et au Liban. L’auteur nous propose donc bien plus qu’une compilation raisonnée de plus de 60 ans d’observation et d’explication des sources karstiques. Il s’agit d’un exceptionnel catalogue et d’une réflexion subtile sur les sources et les sites des eaux karstiques. Comme l’écrit l’auteur, la problématique est géographique en situant les émergences et les sites dans leur contexte géomorphologique et environnemental et en dégageant les problèmes d’utilisation, tant anciens qu’actuels, avec leurs impacts sur le milieu naturel.

2L’ouvrage est divisé en quatre parties. La première partie définit la diversité des sources karstiques puis traite de nombreux exemples dans leur contexte géographique (p. 7 à 104). Jean Nicod présente des sources karstiques du Jura, de Roumanie, d’Allemagne, du Languedoc, de Provence, des Alpes Maritimes, d’Italie, du Liban… et la question des sources sous-marines autour de la Méditerranée. L’illustration est particulièrement abondante et très didactique. La deuxième partie (p. 145 à 159) aborde les lacs karstiques en Europe moyenne, avec toujours de nombreux exemples (lacs de montagne, lacs des chaînes dinariques, de Grèce au regard de l’histoire, du Taurus, les dayas du Maroc…). Une bibliographie sélective et particulièrement utile clôture chaque chapitre et permettra au lecteur curieux d’approfondir l’étude. La troisième partie (p. 161 à 205) présente la question passionnante des captages. Jean Nicod reprend sous un angle thématique un certain nombre de problèmes déjà évoqués dans les chapitres précédents sur les usages de l’eau, comme la question des qanats ou des aqueducs et en synthétisant de nombreuses recherches effectuées dans le cadre du laboratoire de géomorphologie du CNRS d’Aix-en-Provence. Après ces rappels historiques, divers problèmes actuels de dysfonctionnement et de pollution liés aux captages et aux adductions modernes sont évoqués. La quatrième partie conclut magistralement l’ouvrage en abordant les bioconstructions carbonatées que sont les tufs et les travertins (p. 205-247).

3Jean Nicod a fait l’immense effort de rassembler plus d’un demi-siècle de travail acharné sur le terrain et une documentation impressionnante. Qu’il en soit chaleureusement remercié. Un index géographique est particulièrement utile pour découvrir ce riche ouvrage qui devrait passionner bien plus que les géographes et les karstologues, mais aussi les hydrologues, les historiens, les archéologues et tous les naturalistes. Un ouvrage passionnant et utile qui fait particulièrement honneur à la revue de géographie Méditerranée. Comme l’indique l’auteur « l’histoire se combine avec les données naturelles pour expliquer la variété et la richesse de ces sites patrimoniaux », dont la protection devrait être encore plus renforcée.

Top of page

References

Electronic reference

Christophe Morhange, « Sources et sites des eaux karstiques », Méditerranée [Online], 119 | 2012, Online since 03 April 2013, connection on 25 May 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/6596

Top of page

About the author

Christophe Morhange

UMR 7330, Université d’Aix-Marseille

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page