Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

Archéosismicité et tsunamis en Méditerranée, approches croisées

I. REBE‑MARICHAL, A. LAURENTI, I. BOEHM et J.-P. GOIRAN (dirs), (2012), groupe APS. ISBN 978-2-9515025-5-0
Christophe Morhange
p. 130
Bibliographical reference

I. REBE‑MARICHAL, A. LAURENTI, I. BOEHM et J.-P. GOIRAN (dirs), (2012), Archéosismicité et tsunamis en Méditerranée, approches croisées, groupe APS.
ISBN 978-2-9515025-5-0

Full text

1Cet ouvrage collectif rassemble les actes de deux colloques s’étant déroulés à Cagnes-sur-Mer en 2010 et à Lyon en 2007. On note treize contributions qui relèvent de disciplines assez différentes comme la géographie, l’histoire, l’archéosismicité, l’anthropologie, l’égyptologie et les géosciences (de l’exoscopie des quartz à la tectonique active et de la modélisation des tsunamis à la marégraphie). Son objectif est de rendre compte de résultats récents obtenus lors de programmes pluridisciplinaires sur les risques naturels.

2Les articles des la première section abordent principalement la question des tsunamis en Méditerranée occidentale, tout particulièrement en région PACA et en Ligurie. On remarque que les modélisations des hauteurs maximales de tsunamis restent très modestes (inférieures à 1,5 m) et inférieures à d’autres simulations du BRGM et aux surcôtes atteintes par les tempêtes décennales. Les hauts fonds au large du golfe de La Ciotat semblent focaliser l’énergie. L’article de Poursoulis représente un intéressant catalogue des dégâts sur le bâti ancien liés au séisme de L’Aquila de 2009. Un temps de retour de l’ordre de deux siècles explique l’absence de culture du risque et de progrès dans les techniques de construction. Dans la deuxième partie, l’analyse exoscopique détaillée des quartz de différents dépôts de haute énergie reste in fine assez peu convaincante en absence de la quantification de ces micro-impacts mécaniques. On rappellera que les travaux du CEREGE sur les quartz de la catastrophe du barrage de Malpasset (avec une vague cyclopéenne de l’ordre de plusieurs dizaines de mètres de haut !) n’ont pas réussi à mettre en évidence un quelconque effet mécanique sur les centaines de grains de sable analysés. Sous le terme tsunami se cache un palimpseste de processus de transport des particules qu’il faudrait analyser plus en détail. L’article de Lucas privilégie les sources littéraires pour étudier les sociétés de l’Antiquité gréco-romaine face aux séismes et démontre que le mythe comme discours explicatif n’est jamais bien loin dans les zones à risque. L’auteur constate une grande continuité dans le comportement face aux séismes qui sont pris en compte par les autorités qui mettaient alors en oeuvre des actions de solidarité. L’ouvrage se termine par deux courts articles qui évoquent les tremblements de terre dans la Bible et dans la pensée égyptienne à l’époque pharaonique.

3On regrettera l’absence de classement des articles (si ce n’est par colloque !), d’introduction, de conclusion ainsi que d’une mise en perspective des contributions les unes par rapport aux autres qui aurait mieux fait ressortir la qualité des contributions. Au total une publication hétéroclite et inégale, mais qui a le mérite de rassembler les travaux des spécialistes du passé aux chercheurs dans l’actuel qui tentent de caractériser les aléas naturels, les risques et la vulnérabilité.

Top of page

References

Electronic reference

Christophe Morhange, « Archéosismicité et tsunamis en Méditerranée, approches croisées », Méditerranée [Online], 120 | 2013, Online since 12 November 2013, connection on 20 August 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/6783

Top of page

About the author

Christophe Morhange

Université d’Aix-Marseille, UMR 7330 CEREGE

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page