Navigation – Plan du site
Dynamiques spatiales contemporaines et enjeux de gestion

Le lac Fetzara, une zone humide fragile, menacée par l’extension urbaine de la ville d’Annaba (littoral est algérien)

The Fetzara lake, a fragile wetland threatened by the urban growth of Annaba city (western Algeria)
Karima Mellouk et Najet Aroua
p. 133-140

Résumés

À l’instar des villes côtières méditerranéennes, Annaba (Est algérien), connaît une forte croissance urbaine. Entre la mer à l’est et le massif de l’Edough à l’ouest, la seule possibilité d’extension de la ville et du port semble être le sud. De fait, les plaines alluviales sont de plus en plus envahies par l’étalement urbain. Ce qui engendre des impacts négatifs sur le milieu naturel et notamment les zones humides dont l’équilibre écologique est aujourd’hui menacé. C’est le cas du lac Fetzara, situé à une vingtaine de km au sud‑ouest d’Annaba. Bien que répertorié comme zone humide d’intérêt international, il est aujourd’hui cerné par le projet d’aménagement d’un nouveau pôle urbain dans la localité de Draa Errich.
L’objectif de cet article est d’évaluer par analyse multicritère les impacts de ce projet d’aménagement sur l’hydrosystème local dont font partie la zone humide et le lac. Les résultats obtenus témoignent de l’ampleur de sa dégradation et soulignent la nécessité d’engager des mesures de protection urgentes dans le cadre d’une stratégie durable d’aménagement du territoire.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

I - Cas d’étude
I.1 - Le projet de nouvelle ville Draa Errich (wilaya de Annaba) vs l’environnement naturel
I.2 - Le lac Fetzara, composante superficielle de l’hydrosystème local
2 - Méthode et outils
2.1 - Concepts et méthode d’analyse
2.2 - Interprétation des résultats de l’analyse multicritère
Conclusion

Aperçu du texte

L’eau est un facteur fondamental d’implantation urbaine. La plupart des villes se développent à proximité ou sur les rives des lacs et des rivières où elles puisent la ressource nécessaire à leur développement. En conséquence, elles affectent le fonctionnement et la dynamique naturelle des hydrosystèmes en présence. Au cycle de l’eau est alors associé un facteur risque non négligeable auquel il est nécessaire de parer dès l’amont du processus de planification urbaine. Le projet de ville nouvelle dans la localité de Draa Errich (wilaya d’Annaba à l’est d’Alger) illustre ce propos. Le site, qui offre une assiette foncière riche en potentialités hydriques, est sur le point de recevoir un grand nombre de logements, d’équipements d’accompagnement et d’infrastructures supposés contribuer à lever la pression sur la ville d’Annaba. Or, les impacts potentiels de ce projet d’aménagement urbain sur les composantes de l’hydrosystème local, auquel appartiennent le lac Fetzara, l’oued Anneb et la...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Karima Mellouk et Najet Aroua, « Le lac Fetzara, une zone humide fragile, menacée par l’extension urbaine de la ville d’Annaba (littoral est algérien) », Méditerranée [En ligne], 125 | 2015, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 27 mai 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/8077 ; DOI : 10.4000/mediterranee.8077

Haut de page

Auteurs

Karima Mellouk

Université de Constantine 3, Institut de gestion des techniques urbaines, Algérie, karimamellouk@live.fr

Najet Aroua

École polytechnique d’architecture et d’urbanisme d’Alger, Algérie, arouanajet@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page