Navigation – Plan du site
Dynamiques spatiales contemporaines et enjeux de gestion

Un écosystème littoral fragile menacé sur la rive sud de la Méditerranée

La région côtière de Terga et ses zones humides (ouest de l’Algérie)
The wetlands of the Terga area, a vulnerable coastal ecosystem in the southern Mediterranean (western Algeria)
Tarik Ghodbani, Adam Milewski et Sid Ahmed Bellal
p. 153-164

Résumés

Le littoral algérien abrite des écosystèmes remarquables, dont des zones humides avec une haute valeur écologique. Mais rares sont ceux qui sont encore dans un bon état écologique. Exploitation excessive des ressources naturelles, urbanisation, faible conscience environnementale pour la préservation de ce patrimoine naturel sont les principales causes de leur dégradation. Depuis quelques années, une identification et un classement d’un certain nombre de ces zones dans le cadre de la convention de RAMSAR, la création d’aires marines protégées méditerranéennes ou la mise en œuvre d’une loi Littoral en 2002, reflètent une volonté de la part des gestionnaires, au niveau central, de protéger des sites littoraux algériens fragiles. Cependant, la forte pression sur les ressources naturelles, le décalage entre les niveaux de prise de décision (central, régional, local) et l’absence d’une gestion intégrée, rendent difficile l’application de toute mesure de sauvegarde durable. Dans cet article nous essayons de mettre en exergue, à travers le cas de la région de Terga, ces difficultés de protection et les enjeux qui entourent la gestion des milieux littoraux algériens. Deux principaux points sont développés ; le premier concerne les impacts environnementaux liés à l’extraction sablière et les difficultés d’application des mesures de préservation du patrimoine naturel et le second est consacré à l’analyse du jeu d’acteurs, aux conflits d’usages et à la mise en place d’outils de gestion. La méthode de travail adoptée est basée sur deux approches complémentaires : la diachronie pour suivre les modifications affectant le paysage dans le temps et le multiscalaire pour mieux comprendre les interactions entre actions anthropiques et facteurs environnementaux au niveau local, régional et national. L’utilisation des deux méthodes s’est basée sur des techniques diverses ; photo interprétation, analyses statistiques et modélisation, observation de terrain et entretiens avec les différents acteurs du territoire.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1 - La zone côtière de Terga : un écosystème littoral fragile
2 - Un site soumis à une forte extraction du sable dunaire depuis plusieurs décennies
3 - Analyse spatiotemporelle des pressions sur les ressources naturelles de Terga
3.1 - La situation entre 1972 et 1980
3.2 - Entre 1981 et 1999
3.3 - Entre 2000 et 2005
3.4 - Entre 2006 et 2013
4 - Modélisation et synthèse des impacts environnementaux
4.1 - Les impacts sur le paysage
4.2 - Les impacts sur l’activité agricole locale
4.3 - Les impacts sur les ressources en eaux souterraines
4.4 - Amplification des formes de risques naturels
5 - Une gestion spatiale conflictuelle
5.1 - Mécontentement de la population locale et réclamation d’indemnités par les sinistrés
5.2 - Appel à la justice et accusations mutuelles entre les sinistrés et la compagnie d’extraction du sable
5.3 - L’instrumentalisation du Plan d’occupation du sol pour l’implantation d’une zone d’expansion touristique
5.4 - La médiatisation du conflit et des arrangements pour une nouvelle occupation du zsol
6 - Quel avenir pour la zone côtière de Terga et ses zones humides ?
Conclusion

Aperçu du texte

Fig. 1 – Situation géographique de la zone côtière de Terga sur le littoral ouest de l’Algérie

Fig. 1 – Situation géographique de la zone côtière de Terga sur le littoral ouest de l’Algérie

Ghodbani, 2015.

Sur la rive sud-ouest de la Méditerranée et particulièrement dans les pays du Maghreb, le phénomène de littoralisation a engendré, dans plusieurs endroits, une forte artificialisation des rivages, une exploitation abusive des ressources naturelles et a conduit à des déséquilibres de fonctionnement des écosystèmes côtiers.

Le littoral algérien, qui s’étend sur plus de 1 200 km, recèle des zones humides d’une grande valeur écologique. Ces dernières sont des pôles de biodiversité qui englobent plusieurs types d’écosystèmes : marais, îles, lagunes, deltas, dunes, etc. Les différents bilans dressés sur ces zones, entre 2000 et 2014, par le ministère de l’Environnement algérien, mettent en exergue les spécificités géomorphologiques, paysagères et écologiques mais aussi leur grande fragilité. Malgré ce constat, les éléments de réponse sur les causes réel...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Tarik Ghodbani, Adam Milewski et Sid Ahmed Bellal, « Un écosystème littoral fragile menacé sur la rive sud de la Méditerranée », Méditerranée [En ligne], 125 | 2015, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 25 juin 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/8104 ; DOI : 10.4000/mediterranee.8104

Haut de page

Auteurs

Tarik Ghodbani

Université Oran 2, Campus Belgaïd, Algérie, ghodbani_tarik@yahoo.fr

Articles du même auteur

Adam Milewski

University of Georgia, WRRS Laboratory, USA, milewski@uga.edu

Sid Ahmed Bellal

Université d’Oran, Département de géographie, Algérie, bellalsid@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page