Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

« Bilan de 10 années de recherche pluridisciplinaire en Camargue »

C. Landuré, M. Pasqualini et A. Guilcher (eds), 2004, Delta du Rhône, Camargue antique, médiévale et moderne, Supplément au Bulletin Archéologique de Provence, 2, Association Provence Archéologie, 334 p.
Christophe Morhange
p. 137-138
Bibliographical reference

C. Landuré, M. Pasqualini et A. Guilcher (eds), 2004, Delta du Rhône, Camargue antique, médiévale et moderne, Supplément au Bulletin Archéologique de Provence, 2, Association Provence Archéologie, 334 p.

Index terms

Geographical index :

France, Camargue
Top of page

Full text

1La Camargue fait partie de ces territoires que l’on situe facilement et que, de surcroît, l’on pense bien connus. Ce sentiment se trouve par ailleurs conforté par la diffusion de nombreux clichés se rapportant à son paysage et à ses richesses. Pourtant la réalité scientifique est toute autre. Depuis 1994, Le Service Régional d’Archéologie a poursuivi un programme d’étude pluridisciplinaire du delta du Rhône sous la direction de C. Landuré et de M. Pasqualini. Pour mener à bien leur projet, ces responsables ont su collaborer avec de nombreux collègues issus de disciplines diverses et utilisant des approches multiples (prospections aériennes et pédestres, carottages, sondages et fouilles archéologiques…). Un des objectifs était de compléter la carte archéologique des Bouches-du-Rhône publiée par Fernand Benoit en 1936. Chaque site fouillé a ensuite fait l’objet d’une étude géoarchéologique qui permet d’établir une synthèse de l’évolution du cadre physique du delta.

2Nous ne listerons pas ici tous les acquis de ce travail mais nous nous limiterons à quelques exemples révélateurs. En introduction, P. Leveau propose de revisiter l’espace et le temps dans le delta du Rhône. Cette très riche réflexion théorique de 30 pages précise l’historique des recherches archéologiques et historiques ainsi que la question des rapports entre milieux et sociétés dans les espaces deltaïques. La périodisation paléohydrologique du Rhône permet à G. Arnaud-Fasseta d’insister sur la variation du risque fluvial depuis 5000 ans. Cl. Vella présente la mobilité du trait de côte pour les six derniers millénaires à partir de la datation radiocarbone des cordons littoraux et de l’inventaire des épaves antiques et modernes (analyse et catalogue par L. Long et A. Illouze). J.-M. Gassend et B. Maillet proposent une synthèse approfondie sur le port de Fossae Marianae et les structures immergées de Fos-sur-mer. Les différentes prospections ont révélé les caractéristiques essentielles de l’évolution de l’occupation du territoire qui semble toujours reposer sur la volonté de ne pas s’éloigner du lit mineur du fleuve qui constitue un axe de circulation et une source de richesses.

3L’ambition de cette publication n’est donc pas de proposer une histoire de la Camargue mais plutôt de présenter un bilan de 10 années de travail collectif. Œuvre collégiale, ce regard croisé sur une portion de territoire situé entre terre et mer apporte une matière inédite et copieuse qui servira de point de départ aux recherches futures. Cette publication nous fait redécouvrir une région qui apparaît moins sauvage, mais toujours soumise aux aléas du fleuve.

Top of page

References

Electronic reference

Christophe Morhange, « « Bilan de 10 années de recherche pluridisciplinaire en Camargue » », Méditerranée [Online], 104 | 2005, Online since 27 January 2009, connection on 26 June 2017. URL : http://mediterranee.revues.org/1752

Top of page

About the author

Christophe Morhange

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page