Skip to navigation – Site map
Réseaux et ancrages locaux

Aux marges du Maghreb, des tribus mondialisées

Réseaux tribaux et réseaux diasporiques commerciaux maures
On the margins of North Africa, globalized tribes
Tribal networks and the Moorish business diaspora networks
Ali Bensaâd
p. 25-34

Abstracts

From the North African Saharan margins, the Moorish business diasporas are extending out global networks that weave their delicate webs through the vast international peripheral spaces, contrary to the formal frameworks of trade, that lean towards tribal social structures. The former are now investing in an intersection of international trade where they have gained economic weight and a vector of social and political influence, whose effects are frequently felt in both the host country and the country of origin, coupled with the international political arena.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2015.
Read it

Outline

1 - La mondialisation comme ouverture entre périphéries
2 - Réseaux commerçants diasporiques tribaux maures 
2.1 - Une intense circulation migratoire commerciale
2.2 - Diffusion commerciale et ascension sociale: la dispersion, une ressource
2.3 - « Échelles capillaires » de drainage et vaste extension spatiale, fondements de l’accumulation marchande
3 - Le redéploiement des réseaux diasporiques
3.1 - Du commerçant à l’homme d’affaires international
3.2 - Des espaces marginaux aux carrefours internationaux des échanges
4 - La capitalisation sociale et relationnelle du réseau commerçant, un outil au service de l’intermédiation et de l’influence sociales et politiques
5 - Trajectoires entrepreneuriales
5.1 - Ancrage filial et tribal: la tribu « réinventée »
5.2 - Échanges illicites et criminels : l’ancrage local et tribal, le vecteur incontournable
6 - Le réinvestissement du cadre tribal comme outil d’influence et de pouvoir
7 – Conclusion: centre et marge, le nouvel ordre instable

First lines

Les diasporas commerçantes maures issues d’un pays extrêmement pauvre, la Mauritanie, et déployées dans d’autres espaces périphériques générateurs de dividendes faibles, se connectent pourtant maintenant aux espaces centraux de la mondialisation. Ils illustrent le fait que ces espaces marginaux ne sont pas des réceptacles passifs d’effets sélectifs de la mondialisation mais qu’ils en sont aussi et surtout le paradoxal acteur. Un acteur non convenu, imprimant des impulsions inattendues, brouillant et subvertissant des dynamiques dont il restitue ainsi les dimensions paradoxales et occultées. S’inscrivant dans un processus d’ouverture à l’international toujours plus large, ces réseaux s’appuient et mobilisent surtout des structures sociales traditionnelles, les tribus, qui sont le paradoxal tremplin d’arrimage dans la mondialisation et qui, en retour, ont pour effet ambigüe de transformer le cadre tribal et de bouleverser ses hiérarchies tout en consolidant les trames tribales comme i...

Top of page

References

Electronic reference

Ali Bensaâd, « Aux marges du Maghreb, des tribus mondialisées », Méditerranée [Online], 116 | 2011, Online since 30 December 2013, connection on 22 October 2014. URL : http://mediterranee.revues.org/5349

Top of page

About the author

Ali Bensaâd

Maître de conférences en géographhie, Université de Provence, IREMAM, bensaadali@wanadoo.fr

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page