Skip to navigation – Site map
Réseaux et ancrages locaux

Les entrepreneures des deux rives

Mobilités franco-tunisiennes
Businesswomen on both sides: Franco-Tunisian mobilities
Pierre-Noël Denieuil
p. 35-41

Abstracts

This paper discusses entrepreneurial women working between France and Tunisia. Through their economic activities and relations, these women consciously use two facets of their dual nationality. Some women have created businesses in their country of adoption, while others look to benefit from their “in-between” status at the intersection of the two countries, drawing on family networks and relations. These economic activities are therefore tied into a transnational space. In both cases, the question of integration is moulded with that of mobility and identity.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in janvier 2015.
Read it

Outline

1 - Les entrepreneures des deux rives, résidentes en Tunisie
1.1 - De retour au pays d’origine, elles mènent désormais leur activité professionnelle en Tunisie
1.2 - De retour en Tunisie, elles ont conservé des attaches économiques avec la société française
2 - Les entrepreneures des deux rives, résidentes en France
2.1 - Nées en France ou installées de longue date, elles sont devenues des acteurs économiques de la société française
2.1.1 - Une présence invisible
2.1.2 - L’entrepreneuriat maghrébin féminin en France, pour échapper à la stigmatisation
2.2 - Toujours installées en France, elles privilégient les liens identitaires avec le pays d’origine
2.2.1 - L’entrepreneuriat au pays d’origine, comme palliatif à la crise en France
2.2.2 - L’entrepreneuriat, comme l’affirmation d’un combat et d’une mixité identitaire assumés
3 - Des passeurs de l’entre-deux rives
3.1 - Les femmes résidentes en  France: le petit commerce d’import-export durant les périodes de fêtes et vacances
3.2 - Les retraitées et résidentes des deux rives: la double présence et l’impossible retour
3.3 - Les femmes résidentes en Tunisie: la féminisation des circulations commerciales
4 - L’entrepreneuriat féminin et la question migratoire
4.1 - L’autonomisation et le voyage comme émancipation
4.2 - L’immigration comme point d’appui à la mobilité entrepreneuriale
4.2.1 - La question des transferts de fonds
4.2.2 - Entrepreneuriat et nouvelles mobilités transnationales
Conclusion: la question des origines et la négociation de l’identité

First lines

J’évoquerai ici des parcours de femmes, devenues « entrepreneures » en situation de mobilité internationale entre la France et la Tunisie, et réalisant des investissements économiques réguliers entre les deux pays, Ces femmes jouent, dans leur activité économique et par leur réseau de relations, des deux facettes d’une double appartenance, d’un « agir » dual, assignant une ambivalence à la motivation d’entreprendre. Pour les unes, il s’agit de créer son entreprise pour trouver sa place au pays d’accueil. Pour les autres, il s’agit de tirer profit d’une économie « d’entre‑deux » déjà mise en œuvre grâce aux réseaux familiaux et communautaires. Dans les deux cas, la problématique de l’intégration vient se fondre dans celle de la mobilité. Il en ressort des formes d‘actions économiques issues d’une socialisation dans laquelle la notion de territoire national (Péraldi, 2002) ne constitue plus le seul indicateur pertinent pour étudier l’entrepreneuriat, qu’il soit masculin ou féminin.

De...

Top of page

References

Electronic reference

Pierre-Noël Denieuil, « Les entrepreneures des deux rives », Méditerranée [Online], 116 | 2011, Online since 30 décembre 2013, connection on 26 octobre 2014. URL : http://mediterranee.revues.org/5364

Top of page

About the author

Pierre-Noël Denieuil

chercheur, Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain, IFRE-USR 3077, CNRS, Tunis, pierrenoeldenieuil@yahoo.fr

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page