Skip to navigation – Site map
Note de recherche

L’Algérie made by China

Farida Souiah
p. 139-143

Index terms

Geographical index :

Algérie, Oran, Afrique, Alger, Chine, Oranie, Bouira, Mascara, Pékin
Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2015.
Read it

Outline

1 - L’importance des programmes de travaux publics dans les programmes de relance économique
2 - L’inadéquation entre recours aux entreprises chinoises de BTP, stimulation de l’activité des entreprises et politique de l’emploi
3 - La construction des infrastructures et des logements : primauté de cet objectif et urgence des réalisations
4 - L’Algérie dans la stratégie de la Chine et le pragmatisme des entreprises chinoises
Conclusion

First lines

Depuis le début des années 2000, les entreprises de BTP chinoises ont raflé une partie importante des marchés de travaux publics et privés algériens. Du côté public, on peut citer, à titre d’exemple, la réalisation de deux des tronçons de la liaison autoroutière Est-Ouest, l’agrandissement de l’aéroport d’Alger ou encore la construction de l’hôpital universitaire d’Oran. Du côté privé, ce sont des entreprises chinoises qui ont été choisies pour la réalisation des hôtels Sheraton d’Oran et d’Alger et de centaines de milliers de logements. Bien qu’elles soient contraintes, par la loi algérienne, à privilégier la main-d’œuvre locale, ces entreprises emploient principalement des travailleurs chinois. Elles marquent ainsi doublement le paysage urbain algérien en participant activement à la construction des infrastructures du pays et en introduisant une migration inédite dans une Algérie coupée de l’étranger durant les années 1990.

Le recours à des entreprises et à une main-d’œuvre étrang...

Top of page

References

Electronic reference

Farida Souiah, « L’Algérie made by China », Méditerranée [Online], 116 | 2011, Online since 30 December 2013, connection on 19 August 2014. URL : http://mediterranee.revues.org/5468

Top of page

About the author

Farida Souiah

Doctorante rattachée au CERI, Institut des sciences politiques de Paris, farida.souiah@gmail.com

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page